CAP ATMFC : S'informer, informer, communiquer : 3, Construire l'information.

Publié le par Claude Keryhuel

Dans cette troisième partie de la séquence "S'informer, communiquer...", nous allons nous intéresser à la fabrication de l'information fabriquée à partir de faits vérifiables et vérifiés, c'est à dire l'information fiable, celle que nous devrions consommer sans arrière pensée, sans se demander : "Est-ce que c'est vrai ?".

Comment on sait qu'une information est fiable et comment la produit-on. Les jeunes utilisent-ils les médias et lesquels ? Voici les deux questions que l'on va se poser.

I. Comment sait-on qu'une information est "vraie" et comment la produit-on ?

Tout d'abord, pour qu'on puisse dire d'une information qu'elle est "vraie", il faut qu'on puisse la vérifier. Qu'est-ce que ça veut dire ? 

Selon le dictionnaire de l'Académie Française, les médias d'information ont pour mission de "porter des nouvelles à la connaissance du public, de faire part des événements, des faits marquants de l'actualité".

Concrètement, lorsqu'un fait a lieu, le journaliste est averti par des sources. Dans le cas d'événements inattendus, celles-ci peuvent être des acteurs de l'événement, des témoins, des contacts qui le joignent par téléphone, réseaux sociaux...

Dans le cas de nouvelles prévues à l'avance, les services communication des institutions, des entreprises, des associations,... convoquent des conférences de presse, font part de leurs avis par des communiqués diffusés par le fil des réseaux sociaux ou sur des sites officiels comme par exemple le gouvernement à propos du Covid-19 ou les grandes entreprises à propos de la mise sur le marché de nouveaux produits (téléphones portables, voitures, parfums...)

Le journaliste s'entretient ensuite avec les protagonistes par téléphone et/ou en se rendant sur place. Il recoupe les déclarations officielles, les témoignages afin d'obtenir différents points de vue, diverses versions portant sur le même fait. Il peut aussi dialoguer avec des experts, consulter des rapports, des ouvrages, des enquêtes d'opinion ou des sondages afin de mettre en perspective le fait qu'il rapporte, c'est à dire faciliter sa compréhension par le plus grand nombre. 

Après la collecte de ce "matériel", le journaliste rédige son "papier" afin de rendre compréhensible par le plus grand nombre de personnes le fait qu'il rapporte. Le citoyen n'est pas spécialiste dans tous les domaines et les médias doivent servir d'intermédiaire afin de lui permettre de comprendre les événements. C'est alors que le rédacteur en chef donne son accord pour la publication de l'article ou du documentaire, après s'être assuré que l'information a été vérifiée et recoupée

Exercice : retracer le circuit de la fabrication d'une information en vous servant des éléments soulignés en gras dans le texte ci-dessus.

D'abord, le ..................... se saisit d'une information dont il doit vérifier les .................... grâce à des ..................... ou des ..................... qui vont lui permettre de vérifier l'exactitude des faits. Pour cela, il doit recouper les différents ................... des acteurs ou des témoins avec d'autres sources, écrites ou verbales afin de mettre son sujet en perspective. Quand il a recoupé les témoignages et qu'il les a confronté à d'autres sources, il propose son article ou son documentaire au ................................ qui le valide ou qui lui demande de conforter son travail avant de le publier.

II. Les jeunes utilisent-ils les médias et lesquels ?

"Selon une enquête du CNESCO (Conseil national d'évaluation du système scolaire) réalisé en 2018 auprès de 1600 élèves de troisième et de terminale, 54% des élèves de troisième et 68% de ceux de terminale déclarent s'informer régulièrement sur l'actualité en France. Ils sont en général "multi-usages" passant des médias traditionnels aux nouveaux médias. Ils ont un usage plus fréquents des supports numériques bien que seulement 24% des élèves de 3ème déclarent faire confiance aux réseaux sociaux. L'entourage (familles, amis, bouche à oreille...) est la source d'information la plus souvent citée et la plus fiable pour une grande majorité d'entre eux.

Enquête "Ecole et citoyenneté" CNESCO, parue en février 2019

 

Exercices 

1) Identifiez les personnes ciblées par cette enquête : 

2) Quel est le nom de l'organisme qui a réalisé cette enquête

3) précisez la fiabilité que vous accordez à cette information :

  • Pas confiance
  • tout à fait confiance

4) relevez toutes les sources d'informations qu'utilisent les collégiens et les lycées

5) Comparez vos pratiques d'information à celles indiquées dans l'enquête du CNESCO.

  • Je m'informe régulièrement sur l'actualité en France
  • Je suis 'multi-usager", médias traditionnels et nouveaux médias
  • Ma source d'information principale et la plus fiable reste mon entourage
  • Je m'informe surtout par la télévision
  • Je ne fais pas confiance aux informations diffusées sur les réseaux sociaux
  • Je corresponds donc globalement au profil des élèves de 3ème et de Tle 
  • Je ne corresponds pas à ce profil car (réponse libre)... 

Comme d'habitude, retrouvez le questionnaire (en 3 versions téléchargeables) à remplir avant de me le retourner à l'adresse suivante : claude.keryhuel@ac-rennes.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article